EDITORIAL DE LA REDACTION

Le hiatus, déploré par la plupart, entre business et tax doctrine fait réfléchir depuis quelques années.

De par sa nature, un périodique juridique ne constitue pas une documentation d’entreprise; d’autre part, l’homme d’entreprise s’attend précisément à recevoir un “plus” d’un périodique de ce type. Dans le cas contraire, il va de soi que celui-ci ne l’intéresserait pas.

A notre avis, il doit cependant s’agir d’un quid alii et non d’un quid pluris. En effet, dans leur intégration réciproque, l’entreprise et le droit s’incorporent, s’observent et se complètent réciproquement.

C’est ainsi qu’est née l’idée d’un périodique free on line pour le worldwide web, autrement dit, le Quadrimestre di Business and Tax.

Vu ce préambule et ces promesses, les idées principales sur lesquelles notre Quadrimestre tentera de s’uniformiser, peuvent être dégagées comme suit:

a) le Quadrimestre paraît, sur son site, à trois échéances annuelles, c’est-à-dire le 20 mars, le 20 juillet, et le 20 novembre;

b) le Quadrimestre ne subit aucune influence de n’importe quelle nature. Cette revue est libre et indépendante et s’efforcera de toujours le rester;

c) le Quadrimestre veut être l’hendiadys d’idée et d’action, sans oublier l’ouverture internationale nécessaire. Dans cette perspective, le Quadrimestre acceptera volontiers de recevoir des suggestions sur des arguments topiques provenant de juristes d’entreprise, voire d’hommes d’entreprise, sans toutefois s’exposer aux essais on demand (ce qui entraînerait une perte partielle de l’indépendance de la Revue online) tout en s’efforçant de concilier les intérêts juridiques et intellectuels de ses auteurs avec les exigences et les doutes issus du quotidien de l’activité d’entreprise;

d) le Quadrimestre n’est pas – et n’entend pas devenir – une sorte de “gazette”, ni un site produisant continuellement des articles et des documents. Même dans l’osmose recherchée entre théorie et pratique, le Quadrimestre a l’intention de reproduire des écrits et des documents pourvus d’une certaine longévité;

 e) Outre à s’occuper de Droit Fiscal (Tax Law), le Quadrimestre, dans son acception globale – nationale et internationale –, entend également étudier le Droit de l’Entreprise (Business Law). Au sens large, nous entendons par là, non seulement le droit de l’entrepreneur individuel et des sociétés commerciales, mais aussi le droit des procédures de concours de créanciers et de la propriété intellectuelle, ainsi que le droit des contrats commerciaux et encore – sans prétention d’exhaustivité - le droit en matière de courtage financier et de crédit documentaire. Cependant, au-delà des “étiquettes ” de synthèse, cette Revue on line s’occupera non seulement des entreprises, mais aussi – là où il y aura lieu – de personnes physiques non entrepreneurs;

f) étant donné sa tendance naturelle vers ce secteur spécifique,  le Quadrimestre s’occupera aussi de Droit Pénal Fiscal, de Droit Commercial, et de Droit des Obligations et des Contrats;

g) le Quadrimestre remercie toutes les personnes qui ont participé à sa création, invite  à contribuer à son site tout qui – profession libérale, écrivain, juriste d’entreprise, hommes d’études, manager – pense que la “philosophie” de cette nouvelle Revue on line mérite d’être partagée, non seulement par la lecture, mais aussi par l’écriture. Les adresses de la direction et de la rédaction sont indiquées dans ces pages